La Guerre des Clans x| |x RUNNING AWAY
La Guerre des Clans x| |x RUNNING AWAY.

« Les temps sont dures pour les félins de tout les clans, une menace se rapproche, la tension monte .. La rumeur d'une troupe de solitaire sanguinaire qui se balade en ce moment même dans la forêt serait - elle vrai ? Quelques félins jurent sur leur loyauté, qu'ils ont aperçus la troupe en allant chasser ...
Préparez - vous. A partir de maintenant, tout peut arriver ... »




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PV FASCINATION. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alea jacta est.

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 06/03/2010

Flash of My Life
Flash Of My Life:
Avertissements:
0/5  (0/5)

MessageSujet: PV FASCINATION. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux.   Mer 3 Nov - 14:26

    « On ne voit bien qu'avec le Cœur. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux. »
    Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry.
    Une pluie douce et fine tombait d'un ciel blanc cotonneux. Le soleil n'avait fait aucun effort pour se montrer. Le paysage de la lande était embrumé, on y distinguait à peine ce qu'il y avait devant nous. La bruyère, sèche, dansait une valse avec une brise. Les lapins qui bondissaient à la limite du champ de vision étaient rachitiques, et nullement appétissants, L'eau n'aidait pas. L'air étant très humide, il était impossible de sentir quoi que ce soit. Les sons étaient étouffés par l'épais brouillard. Heureusement, la nature à doté les êtres vivants du règne animal d'un sens bien utile. Un sens qu'on associe souvent au verbe « sentir », comme quand on renifle quelque chose ou quand on à une intuition. Ce sens là à un nom : le toucher. C'est le sens le moins connu sans doute, et celui qu'on à toujours tendance à oublier. Et pourtant, il est présent, et peut aider à beaucoup de personnes : celles atteintes de cécité, par exemple. Le toucher est très utile en temps de brouillard comme celui-ci, ou les autres sens sont aveugles.

    Chez un chat, le sens du toucher se trouve principalement sur ses coussinets mais aussi sur ses moustaches qu'on appelle vibrisses. Les vibrisses se situent sur les pattes, au dessus des sourcils et bien sur à côté du museau. Généralement, elle sont de la couleur du pelage du félin. Des fois pas. Chez la forme qui se dessinait à travers la brume, la nature avait opté pour la premier solution et ne devait certainement pas le regretter vu la beauté du sujet en question. Celui-ci avançait avec majesté, ne daignant pas accorder un regard aux proies, et semblant parfaitement à l'aise dans cet univers de gris flou. Le chat s'approchait du vaste lac qu'entouraient les territoires des clans. Sa forme se précisa. En fait, c'était une chatte : une chatte noire, d'un noir de nuit, dont le dos était parsemé de petites taches blanches comme des flocons de neiges. Deux yeux percèrent des fougères. Leur couleur était d'un violet lumineux, comme un puits sans fond, et heureux celui qui y plongerait !

    Étoile Rêveuse - car, c'était bien elle - avançait lentement en direction du demi pont brisé. Elle souriait. Ce temps était son préféré, et cet endroit, un havre de paix pour l'âme. Même si ce n'était pas très beau, elle aimait à s'y réfugier tranquillement. C'était un des seuls endroits sur le territoire du Clan du Vent ou l'on trouvait des arbres dignes de ce nom. Une voix se fit entendre dans la tête de la chatte noire. De plus en plus dingue ! Tu sors alors que t'es aveugle et sourde ? Elle sourit et continua sa marche lente. Elle savait que cette voix lui était intérieure, et que c'était celle de son ami d'enfance, Petit Remord. Il avait toujours eu cette ironie pour dissimuler son affection envers elle. Elle se contenta d'une petite phrase qui à elle seule résumait tout. On ne voit bien qu'avec le cœur. Elle sentit une vague d'amour la submerger. On ne pouvait pas sourire mentalement, mais il y avait tellement d'autres moyens pour prouver son affection...

    Elle s'assit sur un tronc recouvert de mousse, la queue délicatement enroulée autour de ses pattes, la tête orientée vers les brumes qui recouvraient le lac et l'enlevaient à sa vue. On ne voit bien qu'avec le cœur.Elle ferma les yeux. Ouvrit son esprit au monde qui l'entourait. Rouvrit les yeux. La surface du lac devint cristalline. Un sourire paisible s'afficha sur son visage. Un bruit l'alerta soudain, mais elle ne bougea pas extérieurement. Le vent lui dit sa manière : « C'est une Solitaire. » Elle se retourna doucement. La Solitaire affichait un sourire enfantin, mais Rêve se méfiait. Rêve aime la méfiance, c'est un délicieux sentiment. Elle ferma à nouveau les yeux, ouvrit une nouvelle fois son esprit puis les yeux. Elle se rendit compte de la haine qui émanait de la solitaire, mélangée au plaisir de tuer.

      « Tu aimes le Mal. »

    Déclara - t - elle purement et simplement. À l'air un instant surpris de la chatte arlequin, elle comprit que celle-ci n'avait pas l'habitude qu'on la démasque aussi facilement et elle sourit, amusée. Avec son air mignon, c'était vrai que de nombreux chats devaient se faire avoir. Mine de rien, elle renifla l'air autour d'elle. La Solitaire portait sur elle l'odeur de... Petite Vie ! Elle ne laissa rien paraître de son inquiétude pour le moment. Cela faisait partie du jeu. La chatte noire, sans en avoir l'air, surveillait les alentours pour voir si Petite Vie apparaissait, mais elle se taisait et attendait la fameuse réponse.

_________________
Je pars pour mieux revenir.


Dernière édition par Rêve Ephémère le Jeu 28 Avr - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PV FASCINATION. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux.   Mer 3 Nov - 15:08

Fascination, qu'es - tu vraiment ? Que voiles - tu ? Tu prétends prendre plaisir au mal, mais qu'es - tu vraiment ? A part cet être qui se prétend supérieur, je me le demande. Certains souffrent d'être si maléfiques, toi pas. C'est comme si on avait anéantit ta conscience depuis ta plus tendre enfance. C'est peut - être ça. Dès que tu es née, on t'as destinée à faire le mal, répandre avec un sourire psychopathe le mal par - ci par - là. Fascination, tu ne te rends pas compte, la voilà ton immunité. Le ml, ça te parait anodin, puisqu'on t'as bourré le crâne avec cela depuis ta plus tendre enfance. Tu ne connais rien d'autre que ça. Et l'amour sauvage. La haine farouche. Et ce plaisir que d'autres ne connaissent pas. Ce plaisir qu'ils écartent d'eux. Le plaisir de tuer. Il n'y a dans les yeux de ces chats que le vœu naïf de servir leur Clan jusqu'à leur dernier souffle. Et pour quoi, à la fin ? Juste pour être enterré " auprès des siens " et pour pouvoir " reposer en paix ". On peut reposer en paix, même loin d'un de ces foutus Clans. On peut vivre dans un monde des morts autre que cette débilité de Clan des Étoiles. Mais qu'est - il diable, ce Clan des Étoiles ? Un mirage ? Une légende ? Une réalité. Fascination n'avait pas pour but dans sa vie de savoir si ce monde parallèle existait. Elle se contentait de remplir sa fonction. Détruire.

Fascination hocha la tête, pensive. Doucement, la chatte arlequin avançait dans la forêt, guettant quelque chose. Elle repéra une souris. Ses yeux reluisirent alors d'une lueur folle, propre à sa transe sanguinaire. Elle avait les muscles qui tressaillaient tant elle avait cette hâte de tuer. Cette pulsion horrible qui l'habitait depuis son enfance, elle avait apprit à vivre avec. Ou plutôt, on lui avait apprit à la ressentir. Elle n'avait été qu'une enfant normale à la naissance. Mais l'enfant n'a alors aucune personnalité, il est alors facile de l'embobiner, de lui faire croire les pires choses au monde, même les pensées les plus absurdes. Parce qu'un chaton n'a pas encore une conscience trop importante, et il ne connaît rien du monde. Rien de la vérité. Les yeux bleu délavé de la solitaire scrutèrent la proie, localisant déjà l'endroit précis où elle enfoncerait sauvagement ses crocs avides de mort. Elle bondit, et fondit sur sa proie. Le pauvre rongeur couinait de douleur. Elle chantait doucement. Elle souriait en écoutant le petit animal agoniser entre ses pattes. C'était le destin des plus faibles de souffrir. On le lui avait dit, apprit, enseigné. La solitaire susurra une petit comptine de sa composition.

« Ne pleure pas, bientôt le mal te prendra, ne pleure pas, si tu obéis, plus rien ne t'arrivera, le voile de la mort t'enveloppe, les yeux vitreux l'air perdu, tu quittes le monde. Que font tes ancêtres ? Qu'en sais - je, toujours est - il que tu meurs, et tu meurs, et tu meurs ... Bon voyage, et ne me remercie jamais. »

Le ton qu'avait emprunté la femelle chantait légèrement, mais pas de quoi en composer une chanson. Les paroles étaient macabres, elle saccadait ses phrases, remuant une griffe pour arracher un cri de douleur à la petite chose fragile entre ses pattes. Sa survie ne dépendait plus que d'elle, et ça lui plaisait. Elle baissait ses yeux délavés et ternes vers l'animal. Elle sourit. Avoir les ficelles d'un destin la fascinait. Elle avait un sentiment de pouvoir qui la faisait frémir. Enfin, la souris s'arrêta de couiner. Délicatement, Fascination l'acheva. Sur ses lèvres se dessina un rictus satisfait. Elle dévora la petite chose, finissant fièrement son travail. La femelle arlequin marchait encore allègrement, après avoir accomplit sa petite cérémonie macabre. Elle était distraite et ne remarqua ni l'odeur ni l'ombre de cette chatte installée sur un tronc. Ce n'est que lorsque sa voix résonna que Fascination la vit. Une guerrière fière, avec un air amusé déplaisant. Ses paroles ne firent qu'accroître le désagrément ressentit par la solitaire encore barbouillée du sang de sa victime. Elle avait déjà percé ses airs innocents, affirmant avec certitude qu'elle aimait le Mal. C'était tout à fait vrai. Le Mal était un ami qu'elle connaissait depuis longtemps. Mais de là à ce que cette chatte le découvre tout de suite ...

Fascination s'avança tranquillement de la femelle, tentant de cacher sa frustration. En vain. Si elle avait si facilement fait tomber son masque, elle ne pourrait pas lui cacher ses réels sentiments à son égard. La grande femelle paraissait amusée. Fascination soupira. Un instant, la chatte arlequin cru percevoir une once d'inquiétude chez la chatte face à elle. Mais il n'y avait aucune raison, son imagination lui jouait de vilains tours. Fascination transperça la chatte de ses yeux délavés et elle s'assit au bas du vieux tronc. Elle n'irait pas s'asseoir à côté de cette femelle, hors de question. Elle se contenta de lever le museau pour pouvoir lui répondre sans trop de difficultés.

« Oui. Depuis ma plus tendre enfance, on me l'a donné comme ami. Le Mal t'effraierait - il ? »

Ses yeux bleus se durcirent. Fascination n'avait pas l'habitude d'être percée à jour si facilement, et elle n'avait pas l'intention de stagner avec cette chatte - là.
Revenir en haut Aller en bas
Alea jacta est.

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 06/03/2010

Flash of My Life
Flash Of My Life:
Avertissements:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: PV FASCINATION. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux.   Mer 3 Nov - 15:51

    ( Pourri, désolée )

    La chatte eut l'air frustré et ne se prit pas la peine de cacher ses sentiments. Ce qui n'avait aucune importance car de toute façon, elle l'aurait deviné bien facilement. Malgré le brouillard qui l'entourait, elle voyait autour d'elle comme pendant une journée d'été. Un petit tas d'os gisait là-bas, sous un bosquet. La Solitaire, d'après son odeur, venait de manger et n'avait pas tenter de le masquer. La véritable clairvoyance échappe à la Haine, réalisa - t - elle tout à coup. La chatte avait encore les pattes barbouillées de sang. En attendant qu'elle réponde, Étoile Rêveuse la détailla. Son joli pelage arlequin était ébouriffé, et ses yeux étaient d'un bleu délavé. En dessous de sa peau roulaient des muscles rompus à la tuerie.

      « Oui. Depuis ma plus tendre enfance, on me l'a donné comme ami. Le Mal t'effraierait - il ? »

    La voix était froide, méprisante, avec une pointe de détermination. Étoile Rêveuse eut un sourire triste. Son coeur lui disait que la Solitaire voulait en finir avec elle. Des souvenirs ressurgirent en elle avec la force de tonnes de briques. La chatte ne savait pas ce qu'elle avait affronté.

      « Comment pourrais - je avoir peur du Mal, lui qui m'a si souvent côtoyé ? »

    Et quelque chose de sans âge, de sans âme passa devant ses yeux, les voilant un bref instant. Comme si le mot « Mal » eut été magique, la pluie se fit plus violente, plus agressive. Elle ne bougeait pas, fixant de son promontoire la chatte arlequin qui était figée dans un rictus méprisant. Elle sentit à nouveau l'odeur de Petite Vie mais ne dit rien. Elle entendit un oiseau chanter sa solitude. Dans l'arbre derrière elle. Elle réagit à la vitesse de l'éclair et l'instant d'après, elle jetait entre elles deux la mésange bleue.

      « Je vois que tu as déjà mangé. »

    Sa politesse lui interdisait de ne pas proposer, mais considéra le regard que lui jeta là chatte comme une réponse. Elle mangea donc sa proie sans en laisser un peu et jeta les restes dans la mare. Elle jugeait noble de nourrir une végétation aquatique qui pourrait nourrir les félins de Clans. La phrase de la Solitaire lui revint à l'esprit. « Depuis ma plus tendre enfance, on me l'a donné comme ami... » En gros, la chatte était comme un robot. Enchaînée à sa programmation, incapable de se défaire de ses propres engrenages. Intéressant. Elle sentit le moment où la chatte allait bondir mais ne fit rien. On ne peut pas tuer 9 fois une même personne.

_________________
Je pars pour mieux revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PV FASCINATION. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux.   Dim 21 Nov - 12:44

Fascination ne se donnait plus la peine de voiler ses sentiments, que cette femelle avait joie à découvrir de toute façon. La fourrure de la chatte s'ébouriffa légèrement d'orgueil. On ne déstabilisait pas ainsi une si rusée damoiselle ! Mais tu n'es qu'un automate, Fascination. Qu'un automate aux mains du Mal. Il fait de toi ce qu'il veut, selon la volonté de ta mère. Dès ta plus tendre enfance jetée dans ses bras, tu n'as pas pu lutter pour lui échapper. On t'avait dit que le Mal c'était le Bien, que le Bien c'était le Mal. Qui fallait exterminer le Bien. Qu'aurait pu faire une si petite enfant, dépossédée de toute parcelle de vérité ? Qu'aurait pu faire une si petite enfant, incapable de trouver ce qui est vrai, ce qui est faux ? Tu n'aurais rien pu faire, petite enfant au cerveau bourré de choses fausses, erronées. Personne n'a rien fait pour t'enlever ces pensées horribles de ta tête. Et tu avalais ce qu'on te disait, car personne ne contredisait la pensée de ta mère. Tous étaient d'accord : le Mal c'était le Bien. Le Bien c'était le Mal. Voilà à peu près la seule chose qui te tient à cœur, cette seule chose pour laquelle on t'a entraînée, bourré le crâne : faire le Mal. Que valais - tu, petite peluche, face à tous ces grands guerriers ? Tu n'aurais même pas songé à les contredire : ils étaient la vérité incarnée.

Fascination, tu n'arrives même pas à te cerner toi - même. Tout ce que tu sais, c'est que tu aimes le Mal. Qu'il est une sorte d'ami. Le seul que tu aies jamais eu. Mais elle repensa avec un sourire rêveur à la jeune Broken Dream, leur nouvelle recrue. Ah, qu'elle était douée cette gamine ... Elle avait tout compris, mais se montrait encore un peu hésitante. Au contraire de Fascination, elle n'avait pas été initiée à cet art effrayant dès sa plus jeune enfance. La femelle arlequin avait dû avoir recours à de nombreuses paroles, à des stratagèmes et des scènes élaborées pour réussir à la faire dévier de sa route pour marcher à côté d'elle. Fascination devait avouer avoir tout de suite repéré cette gamine. Elle avait eu un genre d'intuition hors de contrôle : il fallait que cette petite rejoigne leurs rangs. La femelle arlequin l'adorait déjà, avant même de la connaître. Elle n'avait jamais eu ce genre de " coup de foudre ". Ce n'était pas un coup de foudre à proprement parler, mais ça s'en rapprochait. Broken Dream avait encore un morceau de son libre arbitre, elle avait au fond dû choisir de suivre Fascination. Bien que celle - ci lui aie forcé la main, Broken Dream aurait pu s'y opposer, et Fascination n'avait formulé aucune menace si elle refusait. Broken Dream avait eut la chance de choisir, elle avait gaspillé sa chance.

La chatte face à Fascination eut un sourire lorsqu'elle lui demanda si elle avait peur du Mal. D'abord, la chatte arlequin cru que c'était un sourire moqueur, plein de pitié, comme elle - même avait souvent pour ses victimes. Mais elle se calma en comprenant que ce sourire était triste. L'un des avantages - et rares - de sa vie au service du Mal et de la destruction, c'est qu'elle ne connaissait pas la douleur mentale. Elle ne connaissait que la douleur physique. Elle n'était jamais triste. Cette absence d'émotion la rendait légèrement irréelle. Comme si elle n'était pas vraiment féline, mais un diable qui se serait glissé dans la peau d'un chat. La chatte en haut du tronc lui répondit une réponse tournée en question.

« Comment pourrais - je avoir peur du Mal, lui qui m'a si souvent côtoyé ? »

Fascination ne fut pas étonnée de sa réponse. Elle était étrange, et cela, même la solitaire l'avait compris, dès l'instant où elle l'avait aperçue, si sûre d'elle. Quelque chose titillait Fascination. Elle avait l'impression que cette chatte collait à la description de quelqu'un ... Mais qui encore ? Elle n'arrivait pas à recoller les morceaux. Elle aimait oublier. Pour ne pas être atteinte de remords, souvent, Fascination oubliait. Ce n'était pas simple d'oublier pour ceux qui n'avait pas l'habitude. La femelle arlequin le faisait souvent. Elle n'oubliait jamais d'oublier. D'oublier ces yeux voilés par un film blanc, inerte. D'oublier ces cris déchirant. D'oublier toutes ces vies injustement enlevées. La clé de sa survie, c'était l'oubli. D'un coup, la pluie devint plus violente, comme si elle voulait transpercer les deux chattes, tel des milliers de lames. La femelle arlequin, loin de se soucier de ce changement de météo, arbora un rictus méprisant. Éviter le Mal, c'est fuir. C'est lâche. Elle se garda bien de faire part de ses pensées à la chatte au - dessus d'elle. De son promontoire, elle pouvait facilement se jeter et s'écraser sur Fascination. Il se passa quelque chose. Très vite. Un oiseau gazouillait naïvement. La chatte face à Fascination se jeta sur l'animal, et elle revint le jeter entre elles. L'arlequin fixa avec mépris le volatile, puis l'autre chatte. Elle ne toucherait pas un morceau de cet être qu'elle n'avait pas tué.

D'ailleurs, l'autre chatte ne semblait pas avoir tellement envie de partager avec elle. Elle dit tranquillement que la solitaire avait déjà mangé. Elle sentit le sang coagulé commencer à coller à ses pattes. Elle les léchait donc, l'air satisfait, pendant que l'autre mangeait l'oiseau. Fascination n'avait pas l'intention de l'attaquer en lâche. Ce n'était pas par principe, oh que non. C'est juste que cette chatte lui disait trop quelque chose. Il fallait qu'elle s'en souvienne. Fascination fixait de ses yeux bleu délavé la chatte. Elle avait très envie de lui sauter au visage, mais elle ne le ferait pas tant qu'elle n'aurait pas les réponses à ses questions. Elle s'assit posément, voyant avec un amusement teinté de sadisme que la chatte avait perçu le fait qu'elle voulait lui faire la peau. Soudain, la solitaire eut un rire cristallin, innocent et enjoliveur. Elle eut alors un déclic. Elle savait qui était cette chatte.

« Ne vous braquez donc pas. J'ai besoin de réponses, Étoile Rêveuse. Vous avez neuf vies ; je n'en ai qu'une. Je ne peux pas tuer neuf fois la même personne, vous m'aurez tuée avant. Détendez - vous. D'abord, je voudrais savoir. Connaissez - vous Broken Dream ? »

Ses yeux reluisirent d'une douce lueur sadique. Elle ne connaissait peut - être pas Broken Dream. Elle ne connaissait peut - être pas sa fonction. Elle ne connaissait peut - être pas le nouveau nom, le nouveau caractère et la nouvelle Petite Vie.
Revenir en haut Aller en bas
Alea jacta est.

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 06/03/2010

Flash of My Life
Flash Of My Life:
Avertissements:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: PV FASCINATION. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux.   Jeu 28 Avr - 14:37


      " Mais le destin enfonce des coins d'acier,
      et toujours il s'engouffre au milieu. "

Étoile Rêveuse fixa la chatte en train de lécher sa patte couverte de sang coagulé. Étoile Rêveuse. Cette appellation n'était qu'un nom. Deux simples mots, les fondations de tout son être, la preuve de son existence dans ce monde. Étoile, Rêveuse. Étoile parce qu'elle menait le Clan. Le mot réservé au chef, le mot qui prouve leur identité, leur appartenance à la haute caste, celle des reconnus du Clan des Étoiles. Rêveuse, parce qu'elle avait toujours trouvé un moyen de s'échapper de la réalité, de couper le contact. De tout observer de là - haut, là où personne ne pouvait la trouver. De quitter son enveloppe charnelle, en quelque sorte. Elle se perdait dans les mondes invisibles jusqu'à ce qu'elle prenne la peine de redescendre. C'était douloureux. C'était toujours douloureux.

L'expression perfide de la solitaire percuta son esprit. Elle avait trouvé le piège parfait. La meneuse huma l'air. L'odeur de Nuage de Vie était plus forte que jamais. Alors elle comprit qu'elle devait savoir. Elle comprit qu'il n'y avait qu'un seul moyen. Et elle s'envola. Elle partit là - haut, laissant son corps puissant mais sans défense sur la terre, puisqu'elle ne pouvait pas l'emmener avec elle. Elle partit. Comme dans un rêve éveillé, comme si Fascination n'était qu'une pur produit de son imagination. L'imagination est un jouet pour ceux qui savent s'en servir, un taureau pour ceux qui ignorent son fonctionnement. Il diffère selon chaque être. Et plus Étoile Rêveuse s'élevait, plus elle sentait le vent du sud caresser son corps éthéré. Et elle arriva tout là - haut. Elle sentit dans son pelage, comprit quelque chose d'important. Nuage de VIe n'était plus Nuage de Vie. Elle avait changé, était autre.

Elle redescendit sur terre pour entendre les paroles de la solitaire, particulièrement la fin.

" ... Connaissez - vous Broken Dream ? "

Son cerveau se mit à tourner à toute vitesse. Elle devinait le piège caché. Elle réalisa vite que le prénom devait correspondre avec celui de sa fille. En un éclair, elle prit sa décision. Pendant une fraction de seconde, elle pesa le pour et le contre. Pour. Elle aimait sa fille et voulait la retrouver. Contre. Sa fille n'était plus sa fille et tuer n'était pas forcément la liberté.

" Je ne suis plus Étoile Rêveuse, mais Songe Agonisant, désormais. Je présume que vous parlez de ma fille adoptive. L'heure est venue pour moi de changer de camp, non pas pour elle, mais parce que j'en ai marre de jouer la comédie. D'endosser des responsabilité inutiles. Je rejoindra votre groupe. Si vous ne voulez pas de moi, eh bien... Je tuerai seule. "

Elle se détourna, laissant la solitaire réfléchir à ses paroles.
Tu peux mourir, Étoile Rêveuse. Songe Agonisant vient de naître.

_________________
Je pars pour mieux revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PV FASCINATION. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux.   Sam 30 Avr - 16:52


Fascination souriait évasivement et attendait la réaction d'Etoile Rêveuse. Comment réagirait une mère qui comprenait que sa fille n'était plus celle qu'elle avait connue ? Celle qu'elle avait élevée, éduquée afin qu'elle devienne une fière guerrière ou même mieux, une grande cheftaine pour son Clan. Les chefs qui avaient des enfants s'attendaient presque toujours à ce que leurs enfants prennent et exemple sur eux et devienne aussi importants pour le Clan qu'eux-même. Ils dirigent leur vie à la baguette, espérant que leurs enfants auraient un minimum d'ambition. Mais les enfants ne sont pas toujours dignes, pas toujours intéressés par cette vie fade et monotone. Les enfants sont leurs propres chefs, certains sont capricieux, d'autres aventuriers, d'autres rangés et obéissants. Un ronron s'échappait doucement de sa gorge. Elle était immensément fière d'avoir su faire dévier une fille de chef de sa trajectoire lumineuse et sans embûches. Les ambûches, pour Fascination, c'était les meurtres, le sang et le sadisme. Ou on apprenait à les dompter, ou on les ignorait ou on essayait et on ratait. Beaucoup rataient, incapables de suporter la culpabilité, le remords et autres petites choses incommodantes. Mais lorsqu'un enfant était élevé dans l'optique de ne pas ressentir tous ces sentiments encombrants, alors là tout changeait. Il était une machine à ne rien ressentir, des sourires sadiques barrant fréquemment son visage, méprisant la gentillesse et tout ce qui y touchait. C'était comme les chiens. Il suffit de bien les élever pour qu'ils fassent ce qu'on veut d'eux. On avait suffisamment bourré le crâne de Fascination pour qu'elle intègre un groupe de meurtiers sans remords. Ils étaient tous dirigés par un besoin de mal collectif. Certains chats le reniaient, se défaisaient de son étau et se formait des groupes de lapins peureux, d'autres apprenaient à côtoyer ce besoin, à le maîtriser ou à le laisser s'exprimer dans toute sa splendeur. Fascination faisait partie de ce dernier groupe de chats. La haine était une essence ; le sang le seul moyen de la brûler.

Elle était violente. Elle était manipulatrice. Elle était comme on avait voulu qu'elle soit. Mais Fascination revint à l'expression du visage de la meneuse. Fascination avait une expression mi-douce mi-sadique, un étrange mélange qui lui faisait afficher un regard perfide mais un sourire presque compatissant et désolé. De quoi faire vomir n'importe qui. La meneuse réfléchissait, tandis que Fascination penchait la tête en affichant son sourire écoeurant. Broken Dream, son apprentie, sa moitié, sa mie. La dame arlequin n'avait pas eut énormément de mal à faire dévier la petite apprentie du droit chemin. Ils étaient si influançables, si fragiles ... Il était bien simple de les manipuler, de faire d'eux ce que l'on voulait, du moment qu'on savait s'y prendre. Fascination avait une certaine affection pour Broken Dream. Elle se voyait projetée, lorsqu'elle était encore jeune et pas encore maître de son destin. Non Fascination. Tu n'as jamais été maître de ton destin. On t'as guidée, parfois obligée à prodiguer le mal. On a choisit ton avenir pour toi. Tu répendras le chaos avec un sourire écoeurant, tu attaqueras par des mots mûrement choisis et tu dévasteras les coeurs en séduisant, brisant les couples et tuant ceux qui s'aiment. Elle n'avait que ce futur comme perspective d'avenir. Détruir. Elle détestait que les autres s'aiment. Elle pouvait aimer, elle pouvait être aimée, admirée, mais pas les autres. Ce côté jaloux de Fascination menait presque toujours ses pulsions. Elle tuait en priorité les couples ou les membres d'un couple, séparait ceux-ci en séduisant le partenaire et en le quittant un beau jour en riant de sa naïveté. Elle n'appartenait à personne. Elle était la Servante du Chaos. Son seul amour était Satan.

Tout à ses jubilations intérieures, elle fut quelque peu surprise des paroles d'Étoile Rêveuse. Mais encore plus par le contenu de ces paroles. Elle lui annonça qu'elle n'était plus Étoile Rêveuse mais Songe Agonisant. Fascination haussa un sourcil. Pourquoi ne le lui avait-elle pas dit plus tôt ? Elle eut soudain un éclair de lucidité, et un sourire candide se dessina sur ses lèvres. La trahison de sa fille venait de percuter dans son cerveau, venait de heurter son âme. Fascination fut heureuse de la lucidité de la meneuse. Elle n'aurait pas à se fatiguer à lui expliquer. Son sourire candide et innocent s'accentua. Elle démonta son Clan et son rang, faisant clairement comprendre qu'elle n'en avait plus rien à faire des Clans. Elle affirma qu'elle rejoindrait le groupe de Fascination. Cette dernière l'observa, étonnée par cette affirmation, comme si tout était déjà décidé. Mais elle continua en disant que si ils la repoussaient, elle tuerait seule. Puis elle s'écarta. Fascination l'observait, toujours étonnée par ce revirement de situation. Mais elle avait adoré ce changement brutal, cette force brute qui avait reluit dans son discours. Elle ne rigolait pas. Ca se voyait dans ses yeux. D'abord muette, l'arlequin se redressa, et, tandis que Songe Agonisant s'éloignait, elle lui hurla quelques mots.

« Réfléchissez tout de même bien. Ah la belle meneuse que voici ! Elle trahit son Clan pour rejoindre des enfants du Chaos ! Qu'elle ferait belle figure parmi nous ! Mais si vous revenez, vous serez la bienvenue, servante de Satan ! »

Fascination éclata d'un rire sonore, puis descendit de son perchoir. Elle fredonna une chansonette, l'air guillerette et candide.

« Tu as menti là, mon drôle
Tu reviens de voir ta mie
Je voudrais la voir morte,
Et voir son coeur ici.
J'entends la chanson sereine
Du rossignolet joli
Que donneriez-vous ma mère
Si je la faisais mourir ?
Je donnerais chemise blanche
De l'argent à ton plaisir.
Il est allé voir sa belle
Sitôt le soleil levé.
En arrivant à sa porte
L'entendit minuit sonner.
Il la prend par sa main blanche,
Au jardin l'a emmenée,
Il a prit sa claire épée,
Le p'tit doigt lui a coupé.
J'entends la chanson sereine
Du rossignolet joli ...
»

( La chanson apparaît dans le livre L'écolier assassin de Moka, page 72. )
Revenir en haut Aller en bas
Alea jacta est.

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 06/03/2010

Flash of My Life
Flash Of My Life:
Avertissements:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: PV FASCINATION. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux.   Sam 30 Avr - 19:19

RP fini, non ?

_________________
Je pars pour mieux revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PV FASCINATION. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux.   Dim 1 Mai - 1:21

    [ Oui, j'avais oublié de l'indiquer. ]

      RP TERMINÉ †.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PV FASCINATION. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux.   

Revenir en haut Aller en bas
 
PV FASCINATION. L'Essentiel est Invisible pour les Yeux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La médaille et son revers...
» "On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux" St.Exupéry -->Sheehy
» ( termine ) On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ...
» Liam + On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux
» On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux. • Pearl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans x| |x RUNNING AWAY :: Territoire du Clan du Vent :: Le Demi-Pont Brisé-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit